Dégustations Thé wulong

Beauté Académique de la Maison des Trois Thés

Dégustation d'un wulong.

Aujourd’hui 2 décembre, journée de pluie! Et que fait-on dans ce cas-ci? On boit du thé… ou plutôt je bois du thé… Mais avant d’entamer cette dégustation, j’aimerais vous dire ceci : mes lutins sont chenapans! Voyez-vous, j’avais un goodie à déballer et c’était des meringues. Mais au moment de poser le sac, Frisson est venu et… voyez la photo sur mon compte Instagram! 😛 1

Informations et provenance
Donc, c’est un thé de la Maison des Trois Thés. Malheureusement, je n’ai aucune information sur cette boutique. J’ai tenté de faire des recherches et tout ce que j’ai trouvé est une page Web avec les informations à savoir qu’ils sont à Paris. J’ai trouvé quelques commentaires sur le site Yelp et les avis sont partagés. Personnellement, j’ai entendu ce nom pour la première fois il y a plusieurs années : une personne me disait que c’était très cher et qu’elle déplorait le « boost » des prix (même pour les accessoires), mais qu’elle avait aimé son expérience.

Concernant le thé plus précisément, j’ai fait une autre recherche et voici ce que j’ai obtenu : il s’agit d’un wulong de Taïwan (région de Nantou), probablement un Guei Fei 2.

Détails d’infusion
Eau filtrée à 95 degrés Celsius, utilisation d’un gaïwan et trois grammes de thés. Quant à l’infusion : je tente pour 1 minute et 30 secondes pour la première infusion; 2 minutes pour la seconde infusion et 1 minute et 30 secondes pour la troisième infusion.

Avant l’infusion
– Vue : le thé se présente sous de petites boules roulées serrées vert-brun. On note aussi la présence d’oxydation des feuilles.
– Odeur : c’est très discret. Je sens une petite odeur fruitée et miellée.

Première infusion
– Vue : les feuilles se déroulent lentement et présentent quelques feuilles hachées ou bien fripées. Étonnamment, les feuilles sont très foncées. Quant à l’eau, elle prend une teinte jaune paille.
– Odeur : il y a une odeur de miel et de poire.
– Goût : le miel domine dans la bouche. Peu après, il y a celle des fruits, mais je cherche la poire.
– Texture : c’est rond, ça coule bien. Peu astringent.

Deuxième infusion
– Vue : Les feuilles sont déroulées et elles ne sont pas complètes, c’est-à-dire qu’on voit qu’elles ont été coupées. Puis l’infusion a une teinte jaune ambrée.
– Odeur : le miel est toujours présent et plus dominant. L’odeur fruitée, par contre, est plus discrète.
– Goût : le goût sucré a presque disparu faisant place à un goût de pain (!)
– Texture : elle est moins ronde et présence d’astringence.

Troisième infusion
– Vue : Feuilles pleinement déroulées. L’infusion est jaune avec des reflets orange.
– Odeur : l’odeur de miel est présente, mais elle est plus discrète, mais celle des fruits a repris le dessus.
– Goût : l’infusion commence à perdre de son goût…
– Texture : elle est moins ronde et l’astringence est toujours présente.

Conclusion
Le thé semblait vraiment intéressant lorsque j’ai ouvert le sac et que j’ai senti l’odeur de miel et de poire. Je me suis dit : « Cool! Un wulong complexe! » Mais ça n’a pas été le cas. L’odeur et le goût sont restés assez similaires tout le long des infusions alors que je m’attendais à ce que dès la deuxième infusion, d’autres arômes et saveurs viennent s’ajouter. Mais je crois que cela est dû à la trop forte oxydation des feuilles. Bref, il manque de caractère et c’est pour cela que je n’ai malheureusement pas accroché à ce thé. Désolé!

Mon vote :

Notes

  1. À noter qu’ils seront présents tout le long du mois de décembre… c’est une petite tradition de famille et cette année, mon chum et moi avons décidé d’embarquer dans le jeu!
  2. Source: Tanuki San

Vous pourriez également aimer

  • Hécate Lomëwen
    3 décembre 2015 à 04:24

    Tu n’as pas à être désolée !
    Personnellement il ne m’a pas renversée non plus. On me l’a vendu comme un « classique » de la maison. Bref, un thé pouvant plaire au plus grand monde au final…
    Avec du recul, je suis assez d’avis de certaines sources : la maison est chère et on peut trouver de très bons produits autant (ou plus) qualitatifs ailleurs. Personnellement, je préfère dépenser mon argent chez Camellia Sinensis qui ne m’a jamais déçu et sont plus abordables (ou alors quand ils sont chers ça vaut vraiment le coup). Ou tout simplement Lu Shan à Grenoble proposant de petites pépites (à Chambéry, le public étant plus public, y’a un peu moins, mais on y trouve toujours son bonheur qd mm !).

    Je t’ai mis ce thé, surtout pour que tu puisses découvrir cette maison qui fait pas mal parler d’elle chez les « experts ». Mais le thé reste très correct, il n’a rien d’extraordinaire voilà tout… A noter que tout n’est pas décevant 😉 (heureusement !)

    • Rachel
      3 décembre 2015 à 09:33

      Tu me rassure! Je croyais que j’étais dans le champ avec ce thé! 😛 Et un gros merci de m’avoir fait découvrir cette maison de thé. Je ne sais pas si je vais y aller un jour… Peut-être par simple curiosité! 😉