Dégustations Thé wulong

Cui Feng de Cha Yi

Bonne Année tout le monde! Aujourd’hui, je vous présente une dégustation que j’ai eu le plaisir de boire le mois passé: le Cui Feng. La dernière de l’année 2014 puisque j’étais en plein blitz du calendrier de l’avent. Puis avec les Fêtes, j’en ai profiter pour commencer à une nouvelle méthode de travail pour ce blogue. Je vous en ferais part en temps et lieu. Maintenant, voici la dégustation:

Date de dégustation: 4 décembre 2014

Informations et provenance: J’ai acheté le Cui Feng chez Cha Yi, à Gatineau 1. C’est un wulong tawaïnais cueilli en hautes montagnes (2000 mètres d’altitude).

Détails d’infusion: Eau filtré à 95 degrée Celsius, gaiwan et 5 grammes de thé. Rinçage des feuilles. Première infusion à 1 minute, deuxième et troisième à 30 secondes; la quatrième à 45 secondes puis la dernière à 1 minute.

Vue: Les feuilles sont d’un beau bleu-vert et finement roulés en petites boules. Lors de la première infusion, la couleur du thé est d’un jaune paille. Tout au long des infusions, la couleur ne changera pas beaucoup et vers la quatrième infusion, elle deviendra d’un jaune très pâle.

Odeur: Dans le sac, il y a une odeur à la fois florale, à la fois épicée qui est très forte au départ. Elle devient plus douce au fur et à mesure que mon nez s’y habitue. Après le rinçage, une odeur de beurre flotte près de mon nez. Cette odeur sera présente lors de la première infusion mais avec un mélange fruité (abricot? et raisin), un peu florale, voire même sucrée. Cependant, ce sont les arômes sucrées de miel et de patisseries qui domineront par la suite le deuxième, troisième et quatrième infusion à différents degrées. L’odeur florale (pivoine) sera aussi présente mais c’est très délicat. Puis vers la fin, le coté « beurre » reviendra dominant avec de petites touches sucrées et floraux.

Goût: Dès les deux premières infusions, il y a une présence florale (rose, pivoine, lys?) qui devient au goût du beurre puis elle devient sucrée. Celle-ci reste longtemps sur la langue. En refroidissant, le coté sucrée-pâtisserie ressort beaucoup. La troisième infusion devient moins sucrée et fait ressortir une touche fruitée (abricot). Ensuite, la quatrième infusion fait ressortir à nouveau le goût floral mais elle est plus faible. Par contre, le thé est très crémeux et le goût du beurre domine. Enfin, lors de la dernière infusion, le goût est très faible malgré une présence florale et sucrée.

texture: Elle est ronde mais elle coule bien dans ma gorge. Le thé n’est pas trop astringent lors des deux premières infusions. Par la suite, il y a une petite amertume qui vient se rajouter mais ce n’est pas dérangeant comme certains thés.

Conclusion: C’est un wulong que j’ai adoré boire. Il est délicat et me rappelle le printemps. Il se boit bien en solitaire par un après-midi pas trop froid. Il n’est pas trop complexe en bouche et ses notes restents stables tout au long des infusions (avec quelques différences).

Mon vote :

Notes

  1. Gatineau est situé à 2 heures de route de Montréal. La ville fait face à Ottawa, séparé par la rivière des Outaouais.

Vous pourriez également aimer

  • Hécate Lomëwen
    8 janvier 2015 à 18:41

    Ah un nouvel article (suis un peu en retard), c’est cool !

    Joli thé, les oolong, ça a l’air d’être ton dada ^_^
    Je comprends, c’est une famille de thés très variés et complexes, tout en restant accessibles.

    • ilmariel
      9 janvier 2015 à 08:12

      Ouais, j’aime beaucoup les wulong probablement à cause qu’il y en a beaucoup qui sont floraux et/ou sucrées! lol Mais j’aime aussi les thés noirs que je bois souvent le matin pour me réveiller!