Dégustations Thé vert

Ding Gu Da Fang de Lu Shan

Voici une autre dégustation de thé provenant du swap que j’ai fait avec Christelle. J’ai profité de ma journée d’hier pour le déguster, car l’humidité à Montréal était moins forte. J’avais donc besoin de boire quelque chose qui allait me rafraîchir un peu même si le thé, en général, me donne des sueurs en été. Cependant, comme les thés verts ne sont pas ma spécialité, je vous demande d’être sympa à mon égard. J’ai tenté du mieux que j’ai pu de décrire cette dégustation, mais elle ne fut pas facile…

Informations et provenance
C’est un thé vert de Chine de la province d’Anhui. Il fut acheté chez Lu Shan, une boutique française de Grenoble et Chambéry, par Christelle. J’aimerais également ajouter que ce thé a une origine bien particulière. Certains spécialistes disent que c’est l’ancêtre du Long Jin. Selon mes recherches, ce thé serait nommé en l’honneur d’un moine. Je cite un extrait provenant du site plaisirsdesthes.fr :

[…] Ding gu Da Fang porte le nom de son créateur – Da Fang – un moine bouddhiste qui vécut dans un temple au sommet de la montagne Lao Zhu Feng pendant la dynastie des Song. Ce thé acquit une telle renommée que l’on raconte que les gens visitèrent le temple juste pour avoir une gorgée de thé. Les moines partagèrent ensuite ce thé avec les agriculteurs locaux, qui ont prospéré, et en remerciement, ils ont appelé le thé – Ding Gu (vallée de crête) Da Fang. […]

Détails d’infusion
Eau filtrée à 80 degrés Celsius, gaïwan et quatre grammes de thés. Quant à l’infusion, elle se présente ainsi : 40 secondes pour la première; 20 secondes pour la deuxième et la troisième; 40 secondes pour la quatrième et une minute vingt secondes pour la dernière.

Vue
Lorsque j’ouvre le sac, on voit des feuilles longues et aplaties. Elles sont d’un jaune vert avec quelques tâches brunes qui montre une certaine oxydation du thé (mais c’est faible). À la première infusion, oh! surprise! Il y a deux petites feuilles d’un vert kaki par tige. C’est très délicat quand je le regarde posée sur ma main. Quant à la liqueur, elle passe d’un jaune doré à la première infusion à un jaune-vert vers la deuxième infusion pour ensuite revenir vers un jaune doré vers la quatrième infusion. Cependant, la dernière infusion nous présente plutôt un jaune très délicat!

Odeur
Afin de garder la fraîcheur du thé, j’ai dû le transférer dans un pot hermétique. En le brassant un peu, des arômes sucrés et fruités (melon?) s’élèvent doucement dans la pièce. C’est très doux et rafraîchissant. Lors de la première infusion, étonnamment, ce sont des arômes végétaux de légumes cuits que je perçois, avec un côté « noix » qui semble être des châtaignes (mais ce n’est pas clair). Ces arômes seront très présents pendant toute la dégustation, mais à divers degrés. Vers la troisième infusion, je semble reconnaître une odeur d’asperges et elle va suivre jusqu’à la fin, tout comme l’odeur de poivre qui vient piquer mon nez!

Goût
C’est un thé qui est discret dès les premières gorgées. En bouche, il est végétal (mais quels légumes? pois mange-tous?), crémeux et qui goûte les noix. Les autres infusions restent assez stables au niveau du goût avec une petite pointe de paille. Je remarque également que lorsque le thé refroidit, il a tendance à faire ressortir un goût assez sucré et fruité. Il serait intéressant à essayer en thé glacé! Cependant, la cinquième infusion est une déception : il n’y a plus de goût! 🙁

Texture
Il n’y a pas d’astringence. C’est un thé frais, mais avec une texture huileuse et opaque. Il est bien équilibré, mais il manque un peu de longueur en bouche.

Conclusion
Belle découverte! Le côté délicat et sucré me rappelle le thé jaune. C’est un thé très rafraîchissant, qui ne me donne pas trop chaud! C’est pour une belle surprise, car normalement, j’ai de la difficulté à faire infuser un bon thé vert. Mais cette fois-ci, avec une bonne dose et un bon minutage, il n’a pas trop goûté cet arrière-goût de feuilles brûlées!! De plus, j’ai bien aimé ce mélange entre « le sucré et le végétal », mais par contre, je n’ai pas pu identifier de quoi il s’agissait. Pois mange-tout? Asperges? Bref, à prendre lorsqu’on a envie de se détendre.

Mon vote :

Vous pourriez également aimer

  • Hécate Lomëwen
    11 juillet 2015 à 03:23

    Coucou !
    Je vois que ce thé t’a bien plu c’est chouette.
    En effet, Denis, à Grenoble, m’a dit que c’était a priori l’ancêtre du Long Jing. Du coup, il m’intrigue aussi, et je me le prendrais probablement à l’occasion quand mes stocks auront descendus un peu (pas gagné ^_^ »).

    • ilmariel
      11 juillet 2015 à 18:35

      En tout cas, mets-le dans ta wishlist!! 😉
      Thé délicat et frais… c’est vraiment une belle surprise!! 😉