Actuali-Thé

Petites mises au point

J’ai décidé de rassembler, sous la forme d’un article, quelques nouvelles dont je voulais vous faire part et que je considère important de lire. Cela concerne autant des faits dont je voudrais que vous compreniez une fois pour toutes ou bien des réflexions qui pourraient éventuellement changer le rythme de mon blogue. Si vous voulez vraiment savoir de quoi il s’agit, poursuivez votre lecture!

Je ne suis pas une professionnelle mais une blogueuse!
Récemment, j’ai reçu un étrange courriel de la part d’une compagnie canadienne. La personne me demandait de lui fournir une liste de vendeurs reconnus ainsi qu’une liste de fournisseurs avec des prix. Pour moi, c’est une preuve flagrante que les gens ne lisent pas les informations que je prends la peine de rédiger, peu importe la langue. Eh oui, c’est agaçant! Donc, je le répète : JE NE SUIS PAS UNE PROFESSIONNELLE, mais une blogueuse qui aime le thé et qui partage ses dégustations et ses connaissances. La preuve est mon absence de trois semaines… j’ai une vie personnelle aussi!

Liste de mes thés
À la suite de ce courriel, j’ai pris la décision d’apporter des changements majeurs dans ma liste de thés. Dorénavant, seulement les thés que je possède seront publiés sur mon blogue. Cela évitera la confusion chez les gens et me permettra mieux de voir ma liste. J’ai quand même fait un « back-up » personnel que je vais améliorer et annoter plus tard. Actuellement, il ne me reste que les puerh et les thés aromatisés à modifier. Cependant, je n’ai toujours pas pris la décision si j’allais afficher la provenance de chaque thé… Ça reste à voir!

Local ou international?
Selon mes recherches, nous sommes trois personnes du Québec à parler de thé sur le Web. Ce qui m’a amenée à me poser la question suivante : devrais-je commenter que sur des thés provenant de compagnies québécoises ou vendues au Québec? Certes, il y a eu une augmentation de boutiques de thés ces dernières années. Mais à mon avis, c’est très peu si je compare avec la France et les États-Unis. Puis après une petite période de réflexion, j’en suis venue à cette conclusion : cela ne m’avantagerait pas. Je dois élargir ma liste de thés, et aller voir ce qui se fait aussi ailleurs. Et pour les Québécois lisant mon blogue, je montrerais qu’il existe autre chose que ce qui est offert sur le marché local. 1

Retour aux sources
Il y a des moments dans la vie où, ce que l’on croyait avoir mis de coté ou bien fermé pour de bon, revient en force. Et c’est un peu ce qui se passe avec moi. Ce n’est pas désagréable, mais ça me surprend un peu. Le lien avec le thé, c’est que je dois maintenant jongler avec ça! Bien sûr, j’aurais pu balayer ça derrière moi en me disant « non, ce n’est plus pour moi », mais j’aurais eu l’impression de manquer quelque chose. En faîte, j’ai réalisé que mon métier jumelé avec une passion pour l’Histoire m’a fait revenir brusquement à cette réalité dont je comprends aujourd’hui que ça me manquait. Mais tout comme le thé, faire partie de la SCA est un passe-temps tout aussi exigeant que le monde du thé. Mais même si j’aime toujours le thé, j’ai fait le choix de m’y consacrer à nouveau. Cependant, j’ignore ce en quoi ça va affecter mon blogue. On verra pour la suite des choses…

L’été s’en vient!
Et qui dit « été » dit : « je consomme moins de thé! » Je me souviens que l’an passé, j’avais complètement mis mon blogue en hiatus, car avaler un thé chaud me donnait encore plus chaud. J’ai eu quelques idées afin de me motiver à poursuivre l’aventure de mon blogue. À suivre!

Swap
Je suis ouverte aux échanges de thé avec uniquement des gens avec qui j’ai des conversations sur Twitter ou Facebook ou sur mon blogue. Et pour être franche, je préfère cette méthode pour diverses raisons. D’abord, j’ai remarqué que plusieurs compagnies n’offraient pas la possibilité d’acheter en petites quantités (moins de 50 grammes) donc cela me limitait à faire quelques choix seulement (par exemple: prendre deux thés à 100 grammes au lieu d’en essayer 4 à 50 grammes). Puis les frais de shipping ne m’encouragent pas à faire des achats à l’extérieur du pays. Donc, si vous êtes intéressés, envoyez-moi un courriel.

À la recherche d’un logo
Je n’ai pas les moyens de me payer un graphiste pour me faire un logo. Mais si vous voulez m’en faire un en échange de thés ou bien d’autres choses (vernis, snacks, etc..), SVP contactez-moi. J’ai déjà l’idée en tête, mais je suis nulle en dessin. Ce logo servira autant pour mon blogue que pour les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, peut-être Pinterest et Google Plus).

Voilà pour les nouvelles. 🙂

Crédit photo: ienjoysushi

Notes

  1. Sérieusement, il y a mieux… il suffit de les connaître.

Vous pourriez également aimer

  • Savourer le thé
    6 avril 2015 à 12:55

    Bonjour à notre canadienne,

    Je dois confesser que ça fait un petit moment que je ne suis pas venu sur le blog (honte à moi)
    Cette mise au point est intéressante et claire. Je reste perplexe sur un point, c’est quoi la SCA?
    Au plaisir de continuer à te voir sur Twitter tout de même?

  • ilmariel
    6 avril 2015 à 13:26

    Tu n’as pas à avoir honte! Je comprends parfaitement que t’as pas juste ça à faire! 😉

    Pour répondre à ta question (qu’est-ce que la SCA?), c’est l’acronyme pour « Society for Creative Anachronism ». C’est un groupe international pour la reconstitution médiévale. Le Québec fait partie du « Royaume de l’Est » qui regroupe aussi les Maritimes et une partie de la Nouvelle-Angleterre et même la ville de New-York. Mon chum et moi avions fait des activités dans la SCA il y a une dizaine d’années mais nous avions quittés pour diverses raisons. Récemment, nous avons décidé de faire un événement à Québec et imagine un peu le choc de comprendre que ça me manquait. Et nous connaissons des gens qui en font partie donc c’est une motivation de plus pour revenir. Récemment, on m’a mis au défi de trouver des informations historiques sur un truc et j’avoue que j’ai adoré cette recherche. Donc, ça implique des recherches pour trouver un nom, trouver un blason et confectionner un costume respectant les origines du personnages. Mais ça, vaut mieux prendre son temps!

    Et pour Twitter, je vais tenter d’y être, t’inquiète! 😉