Opinions & Réflexions

Réflexion personnelle sur le thé

Je suis en train d’écrire la quatrième dégustation de thé. Mais, je me sens un peu triste car voilà la deuxième dégustation d’affilée qui ne me satisfait pas. À vrai dire, je les trouve moyennes et je ne sais pas encore si je vais les mettre en ligne. Cependant, cela m’a permis de prendre du recul et de réfléchir sur ces erreurs. Voici donc un article sur cette réflexion.

Première chose, je constate que même si ça fait des années que je bois du thé 1, je dois admettre que je ne suis pas parfaite et faire des erreurs fait partie de l’apprentissage de boire du thé. La preuve, il n’y a pas que ces deux dégustations où j’ai fais des erreurs mais également envers les thés verts où souvent, je me retrouve avec un thé surinfusé 😥 Voilà pourquoi j’en bois peu.

Deuxième chose: pendant longtemps, je me suis fié sur ce que les sites disent à propos des détails d’infusion, notamment pour le nombre de grammes et le temps d’infusion. Je peux comprendre qu’il s’agit de bases mais quand une personne prends pour acquis qu’il s’agit d’un bon dosage et d’une bonne infusion et, que le résultat n’est pas convainquant, cela peut amener à une certaine frustration. Bien sûr, je réalise que je dois m’ajuster en fonction de ce que je veux comme résultat 2. Et les deux derniers tests me l’ont prouvé. Il s’agira d’en rajouter un peu plus ou un peu moins. Quant à l’infusion, je me suis déjà fait dire d’utiliser mon intuition, donc d’y aller « comme ça »! Moi je réponds un gros NON! :duh: À mon avis, si l’on veut justement avoir un résultat satisfaisant, c’est une question de secondes de plus ou moins qu’il faut compter. Par exemple: dans le cas du Da Hong Pao, au lieu de mettre 10 secondes pour la deuxième infusion, et bien je vais tester à 15 secondes et voir la différence. Puis en ce qui concerne les notes, j’admets que cela peut donner un indice mais je me base sur ce que MOI je sens et ce que MOI je goûte: si c’est écris qu’il y a une odeur de chocolat et je ne le sens pas, bah je ne l’écris pas. Bref, je réalise que le mieux est de s’ajuster en se disant qu’il vaudrait mieux doser. Peut-être que mon odorat va détecter le chocolat! 😉

Enfin, et c’est mon troisième point, j’ai longtemps refusé de prendre des notes car boire le thé est un plaisir gustatif qui se vit le moment, seule ou bien avec des ami(e)s. Autrement dit, boire le thé est un moment unique où chaque pensée et échange avec les autres ou bien chaque création écrite dans mon carnet, par exemple, est un plaisir qui ne reviendra plus. J’aurais beau boire le même thé avec le même groupe à un autre moment, et ça sera différent. De plus, prendre des notes, c’était le coté trop sérieux de la chose. C’était de devenir cette personne avec un langage ultrasophistiqué et de décrire le thé afin d’impressionner ses lecteurs, le tout accompagné de photos « photoshopés ». 3

Il y a environ six mois, sur Twitter, je fis la connaissance de « buveurs de thés » comme moi. Il s’agit de la #TeamTeaAddicts. Même si je ne jase pas beaucoup, j’ai appris bien des choses. D’abord, ce sont des gens qui ne sont pas snobs et qui ne se donnent pas de grands airs! Pour eux, boire le thé est aussi un plaisir que je perçois quand je lis leurs messages sur Twitter. Cet enthousiasme va jusqu’à leurs écrits sur leurs blogues (du moins, pour ceux qui en a un) et j’ai été surprise de constater que leurs descriptions sur leurs dégustations étaient simples où les mots qu’ils emploient sont facile à comprendre. Autrement dit, pas besoin de se casser la tête avec une gymnastique de mots compliqués où le but est de seulement dire que le thé sent le pain grillé!

Je me suis donc demandé « et si je tentais ma chance? Juste d’essayer et on verra ». Il faut dire aussi que j’ai eu quelques coup de pied dans l’c** même si J’avais un peu peur… peur de rater mon infusion, peur des commentaires des autres. Alors, le « challenge » était d’écrire une dégustation simple mais en me respectant. Je me suis dit que le mieux était d’y aller selon mes sens : la vue, l’odeur, le goût avec des informations techniques puis une conclusion. Et, une petite touche personnelle de mes « feelings ». J’avoue que je suis fière de moi!

[mise à jour 14 mars 2014] J’ai écris cet article hier et depuis ce temps, bien des idées mijotent dans ma tête. En faite, voyant mon intérêt pour le thé revenir en force, je me demande sérieusement si je ne devrais pas transformer ce blogue-ci en un blogue de thé… Vous en pensez quoi?

Notes

  1. 8 ans et demi pour être plus précise!
  2. Et non pas ce que les autres veulent savoir sur les résultats
  3. Bon, j’exagère mais voyez le cliché.

Vous pourriez également aimer